Elagage et sécurité : ce qu’il faut savoir !

élagage

Souvent, dans le souci de faire des économies, on choisit de faire l’élagage nous-mêmes. Prudence est de mise cependant, car pour les bricoleurs et jardiniers non-initiés, cette tâche peut être très dangereuse.

Quand élaguer est indispensable

Élagage : voici un mot qui ne faisait même pas partie de mon vocabulaire il y a quelques semaines de cela jusqu’à ce que la Mairie me convoque pour m’ordonner de le faire le plus rapidement possible. Le motif ? Dépassant largement les clôtures de ma propriété, de grosses branches de mon chêne commençaient sérieusement à gêner les passants. C’est en effet l’un des grands inconvénients d’habiter en bordure d’une voie publique.

Je suis très fier de mon arbre centenaire avec son magnifique feuillage lobé exceptionnellement luxuriant et touffu. Mais j’étais loin de me douter que ce soit un jour source de problème. Sans plus attendre, je me suis immédiatement renseigné dessus et j’ai trouvé réponse à toutes mes questions sur ce site qui explique tout sur l’élagage des arbres. J’ai évidemment décidé de ne pas traîner dans la mesure où la commune m’avait fixé un délai pour le faire.

Qui plus est, j’étais particulièrement mal à l’aise de savoir qu’un arbre dans mon jardin pouvait causer une gêne et des désagréments aux piétons. Ainsi, dès que l’opportunité s’est présentée, j’ai fait venir un élagueur recruté sur internet, avant le début de la longue saison hivernale, car ce ne serait plus possible après. En effet, l’automne est, semble-t-il, le meilleur moment de l’année pour programmer un élagage. Quant à moi, j’ai dû m’excuser auprès des voisins pour le bruit occasionné par les engins utilisés par le professionnel.

Les consignes de sécurité

scie à chaine

J’étais sûr que tout serait bouclé en une heure grand maximum, mais à ma grande surprise, le travail a pris une journée entière. La raison ? Selon la législation en vigueur, on était obligé de faire une pause à midi, pour ne reprendre qu’à quatorze heures trente. Et s’il devait rester encore des branches à couper, après dix-neuf heures trente, l’élagueur devrait tout arrêter et revenir seulement le lendemain.

Voilà pourquoi j’insiste beaucoup sur le fait de confier l’élagage des arbres de vos jardins à des prestataires certifiés justifiant des années d’expérience dans ce secteur d’activité. En effet, la tâche en elle-même est tout simplement périlleuse et risquée puisque l’élagueur est quelques fois amené à grimper très haut sur l’arbre pour atteindre les branches concernées. C’est donc déconseillé aux personnes qui ont le vertige.

Par la suite, il faut aussi savoir manier tronçonneuse qui, je le rappelle, est un engin très dangereux. Quelques minutes d’inattention ou une mauvaise connaissance de l’appareil et un accident grave peut survenir. Je recommande vraiment la prudence dans la manipulation de cet outil.

D’ailleurs, spécialement conçus pour cela, une scie à chaîne d’élagage, ou un sécateur hydraulique conviennent plus à cette opération. Quelques consignes seront, entre autres, à respecter, comme ne jamais grimper aux arbres avec un outil de coupe en marche, par exemple. Enfin, porter des équipements de protection individuelle s’impose, à savoir : un casque avec visière, des gants bien épais, un pantalon renforcé et des chaussures de sécurité.

Écrit par Léo le dans L’aménagement de mon jardin

Aidez moi à diffuser ce billet !

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : vnggizfd95