Pourquoi vous ne devriez pas utiliser une échelle pour tailler un arbre

Tailler un arbre est une tâche ardue pour les élagueurs du dimanche. L’expression "scier la branche sur laquelle on est assis", que l’on doit à Molière, tient probablement son origine d’un jardinier ambitieux mais maladroit. Cet article va tenter de vous expliquer pourquoi vous ne devez pas monter sur une échelle et comment faire, dans ces conditions, pour tailler un arbre.

Pourquoi vous ne devriez pas monter sur une échelle et tout ce que vous ne devriez pas faire à votre arbre

Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, la chute ne vient pas toujours d’où on l’attend. Pour éviter de chuter d’une échelle en élaguant un arbre avec une tronçonneuse, on peut s’harnacher, faire tenir l’échelle, et même attacher l’échelle à l’arbre, voire prendre un escabeau, plus stable. Mais il est impossible de tout prévoir.

Elaguer un arbre se fait avec douceur, sinon l’arbre peut être traumatisé et vous en vouloir (cf. la vidéo). Si vous souhaitez abattre un arbre, prenez un élagueur professionnel, c’est moins dangereux.

Si vous voulez tailler votre arbre pour l’adapter à son environnement (voisins grincheux, voie en contrebas, fils électriques, etc.) ou pour lui donner une forme paysagère, faites-le avec douceur pour éviter que votre arbre n’en souffre. Ne croyez pas cette idée : "une bonne taille lui fera du bien". C’est tout l’inverse.

Tailler les haies n’est pas plus sûr

Les haies peuvent aller jusqu’à deux mètres de hauteur (rarement plus, au risque de ne pas être conformes à la réglementation, quand elles sont situées en limite séparative) et leur taille nécessite des efforts importants.

Encore une fois, ne montez pas à l’échelle pour tailler une haie, ni sur un escabeau. Le danger est réel de se retrouver à l’hôpital pour n’avoir pas pris toute la mesure des risques encourus. Pour les acrobaties, laissez faire les professionnels.

Pour tailler une haie, il n’est pas indispensable de grimper en hauteur. Il suffit juste d’avoir les bons outils.

Comment tailler un arbre ou une haie

Pour ne pas avoir à grimper aux arbres ni monter sur une échelle ou un escabeau quand vous taillez un arbre ou une haie, vous pouvez vous munir d’un équipement à fourche télescopique. Il vous sera possible d’atteindre des branches situées à 4 ou 5 mètres sans difficulté.

Pour cela, voici nos conseils :

  • Equipée d’un échenilloir, la perche télescopique vous aidera à éliminer les branches superflues de petit diamètre (3 centimètres maximum).
  • Equipée d’une scie, vous pourrez l’utiliser pour supprimer des branches plus grosses, jusqu’à 20 centimètres.

L’intérêt d’un ébrancheur télescopique est que vous pouvez élaguer vous-même vos arbres sans passer par un professionnel et sans monter sur une échelle.

Le meilleur moyen de tailler un arbre

Comme indiqué plus haut, le mieux est de laisser vos arbres se développer par eux-mêmes, dès lors qu’ils ne causent pas de gêne pour les voisins, la circulation ou les fils électriques. Car l’arbre, après une taille, va s’épuiser à se "reconstruire". Et puis toute partie coupée est susceptible d’être infectée par une maladie.

Pour ce qui est de la saison propice à la taille, quand elle est absolument nécessaire, il vaut mieux éviter de couper l’arbre quand il est en cours d’évolution (apparition des feuilles au printemps et chute des feuilles à l’automne). Pour ne pas se tromper, mieux vaut attendre l’hiver, quand toutes les feuilles sont tombées et que la sève est redescendue.

Bannissez les tailles drastiques, façon "tête de chat". Ces coupes ne sont plus à la mode et déstabilisent l’arbre, l’atteignant dans toute sa solidité. Rappelez-vous toujours que si vous coupez trop un arbre, vous mettez sa santé et son équilibre en danger.

Écrit par Léo le dans L’aménagement de mon jardin

Aidez moi à diffuser ce billet !

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : wxqmzif827