Régler un problème de mur humide

Humidité du mur

L’humidité dans une maison est un fléau, en général. Et il arrive que vous ne la détectiez pas en prenant possession des lieux : en effet, si l’ancien occupant avait camouflé les dégâts juste le temps que vous donniez votre accord pour l’achat ou la location, vous aurez alors de mauvaises surprises dont il n’est pas facile de venir à bout. C’est ce qui était arrivé à mon petit ami qui n’est pas bricoleur pour un sou

Traiter l’humidité selon que vous soyez locataire ou propriétaire

Si vous êtes aussi dans ce cas là, déjà, il convient de vérifier que la ventilation de la pièce concernée est adaptée et en bon état de fonctionnement : une aération défectueuse peut être à l’origine de graves problèmes d’humidité. Et puis, il faut chercher d’où vient cette humidité : parfois, elle est dûe à une gouttière bouchée qui déborde mais qu’on ne voit pas, par exemple, ou une fuite d’eau chez le voisin mitoyen, etc... Le mur de mon ami était recouvert, côté voisin, d’un épais lierre : quand celui-ci a enlevé cette végétation envahissante, l’humidité a cessé.

Si vous êtes locataire, il vous appartiendra de vous tourner vers le propriétaire, au moyen d’un courrier recommandé avec accusé de réception, pour lui demander de faire les travaux nécessaires.

Si vous venez d’acquérir le bien, par contre, c’est ennuyeux. Vérifiez que cela ne soit pas apparenté à un vice caché, surtout si les dégâts étaient recouverts par une toile de verre peinte, par exemple...

Du simple déshumidificateur au traitement de fond

Évidemment, selon l’importance de l’humidité et l’emplacement des dégâts causés, différentes possibilités s’offrent à vous : du simple déshumidificateur au traitement de fond lourd et couteux en passant par des revêtements spéciaux.

Le déshumidificateur d’air sera suffisant pour des chambres aménagées dans un sous-sol : c’est ce qu’ont fait mes beaux-parents et on ne ressent aucune humidité. Mais cet équipement sera totalement inefficace pour un mur qui suinte d’humidité ou qui est couvert de salpêtre. Cependant, il peut être utilisé à titre provisoire en veillant à ne pas choisir un modèle trop gourmand en électricité ni trop bruyant...

Lutter contre le salpêtre

La solution de faire des travaux est la meilleure à condition qu’elle s’avère possible en terme de place : remonter un mur en briques et y injecter un produit qui bloque l’humidité ; après séchage, vous referez une isolation et reposerez un mur sur rails pour que l’air circule entre l’isolation et le mur. Evidemment, ce genre de bricolage ne peut pas se faire chez mon ami dont le mur humide se trouve dans l’escalier, sinon, il réduirait trop la largeur de celui-ci.

Si la pièce est en contrebas ou semi-enterrée, s’agissant d’une maison ancienne, il est probable que le mur soit en contact direct avec la terre sans vide sanitaire : dans ce cas, idéalement, il faudrait creuser une sorte de tranchée autour de la maison, poser un film de protection contre le mur et combler la tranchée par du gravier en remplacement de la terre. L’humidité sera ainsi drainée et le mur ne sera plus transformé en éponge. Organisez un week-end travaux-barbecue : vous aurez de la main d’œuvre pas chère !

Une fois l’origine du problème résolu, vous pourrez refaire votre mur qui avait été dégradé par des moisissures et autres traces de salpêtre. Attendez qu’il sèche bien puis passez une sous-couche hydrofuge pour protéger et imperméabiliser les matériaux poreux (on n’est jamais trop prudent !). Enfin, vous pourrez choisir son revêtement : toujours par prudence et aussi pour masquer les aspérités qu’a pu occasionner l’humidité, choisissez une toile de verre que vous peindrez de la couleur de votre choix. Votre mur sera comme neuf !

Écrit par Léo le dans Des travaux dans ma maison

Aidez moi à diffuser ce billet !

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ndsyanb487