3 trucs pour négocier au mieux son crédit immobilier

Étant donné les sommes colossales en jeu, obtenir un crédit immobilier est un parcours de combattant. Il faut se montrer sous son meilleur jour et savoir bien négocier auprès de sa banque pour obtenir ses chances. Voici quelques astuces.

3 trucs pour négocier au mieux son crédit immobilier

Un profil emprunteur impeccable

L’obtention d’un prêt immobilier ne s’effectue pas sur le coup du hasard. Une minutieuse préparation est indispensable en amont pour éviter d’essuyer un refus de la part de son banquier. Le travail commence très longtemps à l’avance par la récolte d’informations utiles autour du crédit immobilier. Pas question d’envisager la démarche sans avoir maîtrisé du bout des doigts les éléments liés aux conditions ou aux taux pratiqués par ce type de prêt. Cette préparation va vous aider au moment des négociations. En ayant un maximum de données, vous paraîtrez moins naïf devant votre banquier et lui inspirera plus confiance.

À ce titre, optez pour le bon moment pour le rendez-vous avec lui. Vous devez vous montrer sous votre meilleur jour pour le mettre dans votre poche. Passé ces détails, il est temps de vous focaliser sur votre profil emprunteur. Personne n’est en mesure de décrocher un prêt immobilier sans une très bonne santé financière. Il est crucial d’éviter les découverts bancaires, les incidents de paiement et surtout, d’avoir un taux d’endettement de moins de 33%. De toute façon, votre banquier passera vos relevés bancaires au crible, donc, il est difficile de cacher les faux-pas.

L’apport personnel

L’apport personnel correspond à la somme que vous paierez de votre poche dans le cadre de ce crédit et qui servira notamment à régler les frais de notaire ou les frais de déménagement. En principe, il s’élève à 10% du coût total du crédit. Plus cette contribution financière est importante, plus la banque sera encline à accorder l’emprunt. De plus, elle accordera un taux d’intérêt intéressant.

Il faut savoir que cet apport personnel constitue une garantie pour l’établissement financier comme quoi l’emprunteur est capable de bien gérer son budget en se créant une épargne. Cela montre qu’il peut tout à fait rembourser son prêt puisqu’il a la capacité de mettre de l’argent de côté. À moins d’avoir revendu un bien, reçu un héritage ou emprunté de l’argent chez un proche, cet apport se constitue ainsi par le biais de produits d’épargne de type assurance-vie, livret A, CEL ou PEL.

Faire jouer la concurrence

La comparaison des offres est une démarche qui s’applique aussi à l’univers des crédits. L’objectif est de mettre en concurrence les différentes banques. Pour bien négocier son prêt, faites valoir les offres des autres établissements financiers.

Après avoir sollicité différents organismes bancaires et munis d’une proposition de leur part, faites le tour des différentes banques pour tenter de négocier la meilleure offre : certaines vous accorderont sans nul doute des avantages supplémentaires. Et si vous n’avez pas le temps de faire cette mise en concurrence vous-même, faites appel à un courtier qui fera les négociations à votre place et qui pourra comparer les meilleurs prêts. Il apportera des conseils pertinents pour vous aider à décrocher votre emprunt en toute facilité.

Écrit par Léo le dans Des travaux dans ma maison

Aidez moi à diffuser ce billet !

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 6adwzkzd8e